#SOUTENIR

Pour rester en phase avec les réalités conjoncturelles et les préoccupations du terrain, l’OPPBTP fait évoluer et adapte en permanence son organisation. Gestion des compétences, digitalisation des process et système de management sont régulièrement passés au crible. Une démarche d’amélioration continue qui concerne l’ensemble des collaborateurs et permet de développer une prévention positive au service de la performance.

EN 2018, l’OPPBTP a intégré
29 nouveaux collaborateurs, dont six mobilités internes correspondant à des évolutions de métiers.

170 CONTRIBUTIONS ont été remontées via la plateforme d’amélioration du système OPP’TIMISONS, soit le double par rapport à 2017.

La 3e édition de l’Université du Conseil a innové dans son format et le contenu de son programme. Un business game a été organisé afin de permettre aux conseillers de se mettre à la place de leurs interlocuteurs, les chefs d’entreprise du BTP, et ainsi de mieux ciseler leur discours envers eux en faveur d’une approche positive de la prévention. Ces sessions de formation, animées par une équipe de 10 intervenants internes et externes, ont réuni 112 collaborateurs au total.

274 COLLABORATEURS ont été formés en e-learning aux principes directeurs de la prévention et 163 ont suivi le module en ligne consacré au Nudge.

Favoriser un organisme agile et compétent

CULTIVER LA POSITIVE ATTITUDE

>

L’approche positive de la prévention prend corps d’année en année. Portée à l’extérieur par les conseillers, c’est avant tout l’affaire de chaque collaborateur en interne, un véritable état d’esprit. L’accompagnement de fond et le développement d’outils ou méthodes spécifiques se poursuivent donc. Les mots d’ordre solidarité, professionnalisme et engagement guident chaque action. Une stratégie qui porte ses fruits au sein des équipes de l’OPPBTP.

La campagne de recrutement commencée en 2017 pour anticiper les attentes des entreprises en matière de prévetion a donné ses premiers résultats au cours de l’année 2018. Une trentaine de collaborateurs ont ainsi rejoint les équipes de l’OPPBTP ou ont évolué dans leurs fonctions (six mobilités internes). Comme l’avait prévu l’Orgnisme, c’est d’ailleurs près de 10 % de l’effectif qui a été renouvelé et ce, à tous les postes opérationnels clés.

Une politique de recrutement dynamique

Avec neuf recrutements, l’accent a été mis surles postes de conseiller ingénieur de prévention. Les équipes de la Direction Technique (trois postes), de la Communication et du Digital (cinq postes) et de la Direction Services et Prestations (quatre postes), ont également été renforcées. À ce jour, l’OPPBTP compte 323 collaborateurs, dont 293 sur des fonctions opérationnelles. Cette dynamique se poursuivra en 2019 avec 40 à 50 recrutements prévus.

Des compétences alignées sur la stratégie H2020

Pour les nouveaux arrivants, un parcours d’intégration pédagogique, baptisé OPP’TEAM, leur offre les clés d’une prise de fonction efficace. En 2018, le cursus a d’ailleurs évolué afin d’être en phase avec les missions et les enjeux liés au plan stratégique HORIZON 2020. Ensuite, tout au long de leur parcours professionnel au sein de l’Organisme, chaque collaborateur bénéficie d’un large programme de formations qui visent à l’accompagner dans le développement de ses compétences et le faire correspondre aux attentes du secteur. 2018 marque ainsi le déploiement de formations en ligne destinées à l’ensemble des effectifs. Résultat : 274 collaborateurs ont ainsi été formés en e-learning aux principes directeurs de la prévention et 163 ont suivi le module en ligne consacré au Nudge, théorie d’incitation à l’action qui fait son apparition dans la prévention des risques . Autant d’offres qui permettent d’infuser l’approche positive à tous les niveaux de l’organisation. Dispositif central du développement continu des compétences conseil, l’Université du Conseil a également fait évoluer sa formule avec des phases ponctuant un cycle de deux ans pour assurer plus de continuité. Thème de la troisième session démarrée en février 2018 : l’approche positive de la prévention avec, au programme, une simulation de pilotage d’entreprise en temps réel.

« Le e-learning permet de diffuser à l’ensemble des équipes de l’OPPBTP des formations en lien avec notre stratégie et d’acquérir de nouveaux concepts. »

La digitalisation au service de l’efficacité

Les collaborateurs de l’OPPBTP ont pu expérimenter en 2018 les premiers entretiens annuels d’objectifs et de compétences via la plateforme de SIRH (Système d’information ressources humaines) développée un an plus tôt. Un développement réussi qui a valu à la DRH une distinction lors des Prix du DRH Numérique 2018. La digitalisation des process de travail s’est également poursuivie avec la mise en place du logiciel Yooz pour la dématérialisation des bons de commande et des factures, ainsi que de la solution de gestion de notes de frais Cleemy. Ergonomiques, adaptés aux besoins de tous (directions centrales, managers et utilisateurs), sources de gain de temps e d’économies de papier, ces outils sont largement plébiscités. Le renouvellement des équipes et l’intégration de collaborateurs formés au numérique participent à la conduite de ce changement.

LA TRANSFORMATION RÉCOMPENSÉE

Le jury des Prix DRH Numérique a remis, le 30 novembre 2018, le Prix « Transformation de la fonction RH » à Christophe Barré, directeur des Ressources Humaines de l’OPPBTP. Cet événement de référence de l’écosystème RH a ainsi salué l’approche et l’accompagnement du changement menés au sein de l’organisation afin d’articuler le développement de l’offre digitale et l’évolution de la fonction RH. Une récompense qui confirme les orientations prises dès 2015 par l’Organisme : cette transformation constituant, en effet, l’un des piliers stratégiques majeurs de H2020.

En quête d’amélioration continue

En 2018, l’OPPBTP a renouvelé sa certification Afnor ISO 9001. Un label attribué pour le travail effectué pour simplifier les processus, pour adapter ces derniers en fonction des pratiques et outils, et les actions menées autour de la performance des audits internes. À l’écoute des équipes et de leurs attentes, l’OPPBTP a notamment fait évoluer en 2018 l’outil de remontée des contributions pour l’amélioration du système OPP’TIMISONS. Grâce à la mise en œuvre d’un mode plus simple et convivial, le nombre de suggestions a doublé par rapport au mode opératoire précédent (170 en 2018 vs 75 en 2017). Progrès en qualité de service ou progrès en termes de fonctionnement interne, chacun peut participer à l’amélioration continue plus facilement et plus rapidement.
Ainsi, avec 73 % d’opinions positives sur l’ensemble de l’enquête, l’édition 2018 du baromètre Qualité de Vie au Travail révèle une progression de la satisfaction des collaborateurs par rapport à 2015 (+5 points). Ce sont ainsi 78% d’entre eux qui se disent épanouis dans leur mission. Principaux points positifs : le management, la compréhension de la stratégie et la prise d’initiative. Et principal axe d’amélioration : la reconnaissance. Par ailleurs, les gestionnaires de formation ont travaillé sur cinq projets de gestion formation pour harmoniser et optimiser les pratiques inter-agences. Une stratégie qui a abouti sur la simplification des process administratifs et une gestion plus efficace et plus agile.

« L’OPPBTP est constitué de plusieurs équipes réparties sur le territoire, nous nous interrogeons donc beaucoup sur la façon dont l’information est partagée et reçue. »

La communication interne gagne en maturité

La réflexion autour de la communication au sein de l’Organisme a mené en 2018 à la création du journal interne/ webzine C’TOPP afin de compléter les supports de pédagogie autour de la stratégie et d’entretenir le contact avec les équipes sur le terrain. Dans cette optique de partage d’informations, le réseau social d’entreprise Yammer a démontré son utilité et son efficacité au sein de l’Organisme. Les collaborateurs de l’OPPBTP se sont ainsi progressivement emparés de l’outil pour en faire un véritable canal de communication autour de leur engagement professionnel.

PARCOURS OPPBTP
YVES CHASSAGNE
Date d’entrée : sept. 2001
Poste 1 : Conseiller en prévention
Poste 2 : Ingénieur de prévention à la Direction des Opérations
Poste 3 : Responsable d’opération Méthodes constructives à la Direction Technique

PARCOURS OPPBTP
ALEXANDRA BELLET
Date d’entrée : nov. 2008
Poste 1 : Assistante projet
Poste 2 : Chargée de projet Formation à la Direction des Services et Prestations

PARCOURS OPPBTP
FRANCK RAPETTO
Date d’entrée : sept. 2006
Poste 1 : Conseiller en prévention
Poste 2 : Formateur

PARCOURS OPPBTP
MARIE-JOSÉ RODRIGUES
Date d’entrée : février 1982
Poste 1 : Assistante au Service Technique
Poste 2 : Assistante au Service Communication
Poste 3 : Assistante de direction à la DRH
Poste 4 : Chargée de recrutement

PARCOURS OPPBTP
STÉPHANIE DEVOS
Date d’entrée : sept. 2008
Poste 1 : Conseillère en prévention en région
Poste 2 : Assistante projets métiers à la Direction des Systèmes d'Information et Organisation

PARCOURS OPPBTP
MICKAEL VEILLET
Date d’entrée : sept. 2009
Poste 1 : Conseiller en prévention à la Direction des Opérations
Poste 2 : Responsable d’opération Amiante à la Direction Technique

PARCOURS OPPBTP
JEAN-LOUIS MERCIER
Date d’entrée : janvier 1992
Poste 1 : Délégué à la sécurité
Poste 2 : Ingénieur de prévention en région
Poste 3 : Chef d’agence IDF Grande couronne
Poste 4 : Directeur d’agence IDF

PARCOURS OPPBTP
GÉRALD LEROY
Date d’entrée : mars 2007
Poste 1 : Conseiller en prévention à la Direction des Opérations
Poste 2 : Chef de projet Formation Initiale à la Direction de la Formation Initiale

ILS ONT REJOINT L’OPPBTP

>

Compétences, étonnement, vision de la prévention, etc. Cinq nouveaux collaborateurs livrent leurs impressions quant à leur intégration au sein de l’organisme en 2018.

#PARCOURS Gestion de projet multimédia, aussi bien marketing
digital que technique et rapidement en poste dans le secteur du BTP.

#ÉTONNEMENT La bienveillance et les efforts mis en place pour mon intégration. La place du bien-être au travail et l’attachement au bon équilibre vie professionnelle/vie privée.

#POINT FORT Mon naturel optimiste et ma facilité à communiquer avec les collaborateurs

#PRÉVENTION Je sais à quel point c’est un combat nécessaire dans ce secteur. Étant en prise directe avec les outils et côtoyant au quotidien les acteurs, je réalise l’ampleur de la tâche et je suis impressionné par les progrès accomplis par notre organisme.

#BAGUETTE MAGIQUE À la manière des Men in Black,
ce stylo qui permet d’oublier un événement, je distribuerais ce stylo aux conseillers pour qu’ils puissent diffuser le réflexe
de prévention à tous les acteurs duBTP!

#PARCOURS Ergonome dans un Service de santé au travail du BTP.

#ÉTONNEMENT La grande diversité des collaborateurs et la richesse des informations inhérente à l’organisation.

#POINT FORT La vision de l’ergonome et le regard posé sur chaque situation de travail.

#PRÉVENTION J’étais déjà assez convaincue de laisser de côté le regard réglementaire pour évoquer la prévention de manière positive. Mais cela était loin d’être aussi clair dans ma tête et dans mes propos qu’aujourd’hui.

#BAGUETTE MAGIQUE La prise en compte de l’opérateur dans chaque conception que ce soit d’un engin, outil ou même d’une situation de travail.

#PARCOURS Dix ans sur chantiers, fonctions d’assistance à la maîtrise d’ouvrage, de pilotage et de coordination. Puis développement de documents et d’outils numériques dans la prévention de la pathologie des bâtiments au sein de l’Agence Qualité Construction.

#ÉTONNEMENT La richesse de l’offre de l’OPPBTP envers les entreprises et leurs salariés.

#POINT FORT Ma capacité à synthétiser l’information et à la rendre accessible.

#PRÉVENTION Grâce aux échanges avec l’équipe « Approche Positive de la Prévention », j’ai été convaincu que la prévention est une réelle opportunité pour les entreprises et les salariés.

#BAGUETTE MAGIQUE Faire que cette conviction soit partagée par l’ensemble des acteurs de l’acte
de construire !

#PARCOURS Assistant responsable d’affaires, métreur, puis chargé d’affaires.

#ÉTONNEMENT Le très bon accueil de l’ensemble de mes collègues, leur esprit d’équipe et leur bienveillance. La qualité de l’accompagnement pour prendre en main son secteur, via
le parcours OPP'TEAM.

#POINT FORT Mon vécu professionnel qui me permet de comprendre une bonne partie des problématiques des chefs d’entreprise et des encadrants de travaux, qu’elles soient techniques, managériales, économiques ou administratives.

#PRÉVENTION J’aime quand elle se met au service des entreprises, de manière pragmatique et efficace.

#BAGUETTE MAGIQUE Imposer sur tous les chantiers de constructions individuelles un échafaudage périphérique commun (conforme et vendu à son coût réel) pour les lots maçonnerie, charpente, couverture, et ravalement. Mais c’est un sujet parmi tant d’autres !

#PARCOURS Préventeur sur chantier et dans l’industrie, puis
expériences à l’INRS et à l’IRIS-ST (Capeb).

#ÉTONNEMENT L’autonomie dans le travail et les salariés « nomades ».

#POINT FORT Mon expérience terrain BTP et ma bonne connaissance des partenaires et des institutionnels.

#PRÉVENTION Je pense que l’OPPBTP a un rôle à jouer pour rendre les entreprises autonomes en prévention. Les 130 conseillers qui déploient des services de conseil au quotidien au plus près des entreprises doivent disposer d’une offre de service claire et d’outils performants en termes de diagnostics, d’analyses, de plans d’actions, etc.

#BAGUETTE MAGIQUE Informer toutes les entreprises de BTP
de l’existence de l’OPPBTP !

www.preventionbtp.fr
www.oppbtp.com
Nous contacter